Image vin Euvitis - AOC Moselle Riesling 2016

AOC Moselle Riesling 2016

Disponible à partir de 19.90 €

Nous contacter pour toute commande

Région

Moselle

Couleur

Blanc

Contenance disponible

0,75 L

Cépage

Riesling

Alcool

12,5 % vol

Millésimes disponibles dans notre cave

2016

Description

Riesling, Riesling et Riesling ! Voilà comment décrire cette cuvée. Car c’est tout simplement ce cépage et son identité que le vigneron a voulu mettre en avant et ce, sans artifice.

Plus d'informations

Présentation de l'appellation

Le vignoble lorrain ne représente qu’une infime partie de la carte viticole française. Pourtant, il a connu une histoire florissante, avec 40 000 hectares de vignes en production à la fin du XIXème siècle. Il suffit, pour s’en convaincre, de passer la frontière et de regarder les versants allemand et luxembourgeois, ou la vigne y est omniprésente.

En matière d’encépagement, les usages mosellans sont le fruit d’une influence bourguignonne (avec les cépages gamay et pinot noir essentiellement plantés dans les communes du sud de la Moselle) et germanique (avec les cépages auxerrois, riesling, gewurztraminer et Müller Thurgau, présents sur les communes proches de la frontière) et chaque vin doit être le fruit d’un monocépage. Les vins rosés et rouges dominent au sud de l’appellation et les vins blancs au nord.

La Moselle a accédé à l’AOC en 2011 et vient donc tout juste de fêter ses 10 ans et c’est désormais plus de 60 hectares que compte ce vignoble en pleine reconstruction !

Image carte France vin appellation

La dégustation d'Euvitis

Oeil

Avec les années, ce vin a développé des reflets couleur paille, toujours avec un bel éclat.

Nez

Au nez, on ne s’y trompe pas, c’est du Riesling et on y retrouve tous les marqueurs caractérisant ce cépage : Notes d’agrumes, notes florales et minéralité (« Pétrole ») !

Bouche

En bouche, ces aromes se retrouve et le Riesling se distingue encore avec ces notes variées, sa complexité et sa tension. Le vin est droit et la longueur est persistante.

Accord mets & vins

Comment ne pas citer les plats alsaciens lorsque l’on parle de Riesling ? Choucroute, baeckehoffe… Mais ce cépage s’accorde particulièrement bien avec les saveurs iodées : Plateau de fruits de mer, sushis, huitres…

 

La cuvée en détail

Terroir

Cette cuvée est, comme tous les vins d’AOC Moselle, issue d’un seul cépage. Ici, c’est le Riesling qui compose ce vin. Cépage très connu en Alsace et en Allemagne, on le retrouve ici dans sa plus pure expression et c’est un vin qui ne dépaysera pas les fans de ce cépage.

La vigne est issue d’un coteau au bord de la Moselle, profitant d’un ensoleillement idéal, sud et sud-est, tempéré par la présence de la Moselle.

Les sols formés sont majoritairement argilo-calcaires, et les pentes des coteaux viticoles assure un bon drainage. La proportion de Riesling plantée est égale avec les autres cépages (+/- 0.5 hectares en production) et les vignes sont âgées de 20 à 50 ans.

Dans la vigne

Au domaine, les vignes sont au centre de l’attention et la quantité de travail y est énorme. Elles y sont travaillées comme un jardin et côtoient toutes sortes de fleurs et d’insectes. C’est pour Jean-Paul un vrai atout que cette biodiversité vienne renforcer les fruits de ses vignes. L’apiculteur local a même pu y installer ses ruches afin d’en profiter.

Dans l’approche de la viticulture, tout y est fait à la main, de la taille à la vendange en passant par toutes les étapes au fil de l’année. La pioche est le meilleur ami pour désherber, le palissage et le relevage se font entièrement à la main, tout comme le rognage des vignes, qui est fait au sécateur. Enfin, conscient de l’importance de celui-ci, l’attention du viticulteur se porte aussi sur un effeuillage précis et sélectif permettant de profiter au mieux de la photosynthèse.

Pour finir, une bonne équipe de vendangeur va permettre chaque année, de conclure ces longs mois de travail, avec attention là aussi : premier tri à la vigne, état sanitaire des baies exemplaires, aucune feuilles, cailloux ne traine dans les petites caisses utilisées pour les récoltes. L’objectif principal, peu importe le millésime : la maturité des baies, quitte à perdre en rendement sur des millésimes moins chaud, Jean Paul préfère attendre la maturité idéale de ses raisins !

Dans la cave

En cave également, la minutie et la propreté sont au cœur de la démarche du domaine. Et en rentrant dans la cuverie, c’est une impression confirmée. Chaque chose est rangé à sa place, les cuves inox et le pressoir ont l’air flambant neufs (alors que celui-ci a déjà plus de 15 ans !) …

Le travail réalisé pour l’élaboration du vin est toujours guidé par le goût et le respect du terroir. Ainsi, aucun intrant n’est utilisé excepté un peu de sulfites pour protéger les vins (30 à 50mg/L au total), les élevages sont faits en contenant inertes uniquement, afin de focaliser le rendu final sur le cépage et sa typicité uniquement. Les durées d’élevages sont ajustées en fonction des maturités et millésimes, le domaine s’adapte au fil de l’évolution du vin. Les macérations pelliculaires sont poussées au maximum afin de tirer le plus d’arômes des baies de raisins, et s’il faut laisser une dizaine de grammes de sucres résiduels dans le vin même si c’est contraire au cahier des charges de l’appellation, et bien sans soucis, tant que le rendu gustatif est au rendez-vous !

Temps de garde

Le domaine laisse volontairement son Riesling quelques années en cave avant de le vendre car il est souvent trop fermé en jeunesse. Avec déjà 5 ans d’âge, ce vin commence à s’apprécier désormais mais garde un bel avenir devant lui : 2021 – 2026

Service

Un vin à servir autours des 10°.

Carafage

Il ne faut pas hésiter, même sur les vins blancs, à ouvrir la bouteille à l’avance. Sortez-le du frigo une demie heure au moins avant dégustation et débouchez la bouteille à ce moment-là !

Présentation du domaine

Image domaine Euvitis - Domaine Mur du Cloitre

Domaine Mur du Cloitre

Initialement dans l’immobilier, c’est en 1996 que Jean Paul Paquet tombe amoureux de la région Sierckoise et de son vignoble et décide de s’y installer. Cet autodidacte, va dans un premier temps, dans ses premières vignes de Muller Thurgau apprendre, observer et réfléchir. Il est vite accompagné par Gilles Didon, toujours à ses côtés puis par sa fille, Emmanuelle, qui rejoint totalement l’exploitation en 2015. Au fil des années, le domaine a réussi à se créer une véritable identité, à perfectionner ses méthodes de travail et à se faire connaitre en distribuant ses vins uniquement chez des cavistes indépendants et des restaurateurs de la région.

Le domaine s’étend désormais sur 3 hectares de vignes en production et 3 hectares de foncier, qui accueillent des noyers, mais aussi le futur chai du domaine, destiné à accueillir la fidèle clientèle du domaine, avec une superbe vue sur les vignes et la Moselle !

Découvrir le domaine